Quels sont les accessoires indispensables pour optimiser votre sécurité avec votre trottinette électrique ?

Peut-être que vous avez déjà le vent en poupe, ou que vous projetez de l’avoir aussi, et de faire partie de cette grande famille de nomades des temps modernes, qui se déplace en trottinette électrique. Et si c’est votre cas, avez-vous les cinq accessoires indispensables pour optimiser votre sécurité ? À vos crayons, et prenez des notes !

Le casque le plus important pour votre sécurité

C’est certainement pour vous un détail important et c’est une très bonne chose. On aime quand même rappeler la base de la pratique de la trottinette, électrique ou pas d’ailleurs. Il est primordial de se protéger, et pour cela on commence par un bon casque.

Le bon casque, ce sera celui qui vous plait esthétiquement, que vous avez essayé et que vous trouverez confortable. Ce casque dispose de la norme européenne, pour vous assurer de sa qualité de conception et surtout la protection au choc qu’il vous apporte, pour pratiquer la trottinette électrique en toute sécurité.

Sans oublier le fait que vous serez certainement amené à rouler de nuit, donc plus qu'un dispositif réfléchissant, et si votre budget vous le permet, prenez un casque lumineux avec des leds. Certains modèles détectent lorsque vous freinez pour avertir les autres usagers de vos intentions.

Un antivol pour la sécurité de votre trottinette électrique

Vous voulez qu’elle vous rende de fiers et loyaux services, alors protégez-la avec un antivol fiable et résistant. Pour le choix de votre antivol, il existe une norme de notation, le Sold Secure Racing System. La notation va de bronze à or et vous permet de connaître le seuil de résistance de l’antivol en question.

Plusieurs formes existent pour les antivols. Vous avez donc les antivols en forme de U, menottes, à câble, ou encore les pliables. Sachez simplement que les modèles à câble sont très pratiques, mais moins résistants que les autres modèles. Tout dépend du lieu de parking de votre trottinette électrique, mais il reste plus prudent de faire le maximum pour protéger votre destrier.

Les lunettes et les gants comme un super héros

Imaginez-vous filer fièrement à haute vitesse, avec votre visière et vos gants. Rien ne peut vous arrêter ! En trottinette c’est la même chose, les lunettes vous protègent de petit insecte ou débris de la route qui pourrait vous gêner la vue.

Les gants seront un précieux atout pour vous protéger des conditions climatiques, comme le froid. Ils vous protégeront encore plus en cas de chute, car le réflexe de mettre les mains en avant pour amortir la chute sauve certaines parties de votre corps, mais n’épargne pas vos mains des blessures.

Votre choix dépendra de la saison et de la vitesse maximale que peut atteindre votre trottinette électrique. De ce fait, préférez des gants en cuir résistant et coqués, comme en moto.

Adopter le garde-boue, une idée de génie

Et oui, on n’y pense pas forcément, mais le garde-boue n’est pas destiné qu’aux vélos, motos et autres engins plus imposants. Il sera parfait sur votre trottinette électrique si elle n’en dispose pas d’origine. Avec un garde-boue, vous avez l’assurance de ne pas arriver au bureau avec un pantalon détrempé, et sale. Et ça, c’est un vrai confort !

Optez aussi pour la tenue de pluie imperméable

Elle vous protège du vent, de la pluie et un peu du froid. Et c’est une couche supplémentaire qui vous protège en cas de projection pendant vos trajets, et également en cas de chute et de frottement.

Il ne vous reste plus qu'à enfiler tout votre équipement et goûter sereinement au plaisir et à la liberté des déplacements pratiques et écolos.

Les différents types d’antivols pour sécuriser sa trottinette électrique

De plus en plus populaire, la trottinette électrique est pratique et économique. Mais le problème, c’est que les vols de trottinettes sont fréquents. En effet, ces engins sont faciles à transporter, donc faciles à dérober. D’où l’importance d’investir dans un bon antivol. Votre nouveau moyen de transport sera en sécurité, et vous, apaisé pendant vos courses ou le travail. Avant toute chose, vous devez vous poser quelques questions : dans quelles zones vais-je stationner ? Mon antivol doit-il être compact ? Quel est mon budget ? 

Nous avons réuni pour vous les différents antivols proposés sur le marché. 

Les antivols efficaces et fiables 

Si vous vivez dans une zone risquée, l’antivol menottes et l’antivol pliable sont parmi les plus fiables. 

L’antivol à menottes est, comme son nom l’indique, en forme de menottes. Peu commun, il a un gros pouvoir de dissuasion. Facile à transporter et pratiquement impossible à découper, son prix est un peu plus élevé que d’autres antivols. Ses liens pivotants empêchent tout effet de levier, ce qui en fait une sécurité quasiment infaillible. 

L’antivol pliable est tout aussi simple à transporter, car compact. C’est l’un des antivols les plus performants en vente aujourd’hui. De plus, vous pourrez le positionner sur la trottinette pendant le transport grâce à un pilier, ce qui signifie un gain de place non négligeable si vous n’avez pas de sac avec vous. Il en existe à tous les prix, selon l’efficacité et la qualité du produit. Il est léger, mais difficile à ouvrir ou à crocheter en cas de tentative de vol. 

Les antivols pratiques et pas chers

Il existe également des antivols assez robustes, mais à des prix plus bas que les précédents. L’antivol à chaine et l’antivol U sont des alternatives très efficaces pour les plus petits budgets, mais conviendront tout de même si vous vivez ou stationnez votre trottinette dans des zones à moyen risque. 

L’antivol U est très utilisé pour les vélos, mais s'adapte aussi aux trottinettes électriques. Sa forme en U est cependant moins flexible. Souvent fabriqué en acier, il est très difficile à découper, dû à sa matière et à son épaisseur. Si quelqu’un essaye de le casser, le bruit alertera rapidement les personnes autour. C’est l’un des plus sûrs pour un prix raisonnable. 

L’antivol à chaine possède une maille métallique difficile à couper. Sa serrure offre quant à elle, plus de sécurité. Il sera facilement positionnable sur des éléments urbains, car très flexible contrairement à l’antivol U. La housse de protection évitera les vilaines rayures sur votre compagnon de route. 

Les antivols complémentaires

Les antivols suivants, bien qu'efficaces, ne pourront pas être utilisés en sécurité principale.

L’antivol à disque, par exemple, est fait pour bloquer votre trottinette en se plaçant sur les freins. Personne n'est censé pouvoir déplacer l’engin, mais, une trottinette étant assez légère, il s'avèrera facile de la porter et de la dérober sans être embêté. Plutôt donc pour compléter un système de sécurité, il découragera le vol dans les zones passantes. Il convient très bien aux régions pluvieuses, car il ne rouille pas (acier trempé). Il est, comme ses prédécesseurs, facile à transporter. 

L’antivol avec alarme est également une bonne option, pour renforcer la sécurité principale. Il a un grand pouvoir de dissuasion. En effet, si quelqu’un bouge trop violemment votre trottinette, une alarme de plusieurs secondes et de plusieurs décibels retentira aussitôt. 

Le choix est vaste et vous devrez choisir selon des critères bien précis quel antivol est fait pour vous. Il serait dommage que par manque de sécurité, on vous prive de ce nouveau moyen de transport rapide et pratique !  

Accidents en trottinette électrique : comment s’en protéger ?

Le succès des nouveaux véhicules électriques individuels ne se dément pas. Présents principalement dans les zones urbaines, la trottinette électrique fait de plus en plus d'adeptes. Mais son usage n'est pas sans risques. Pour éviter les accidents ou s'en prémunir, quelques principes de bases sont bons à appliquer. Des critères d'achat au respect des règles de sécurité et de la nécessité d'être assuré, retrouvez nos conseils pour pratiquer la trottinette en toute sécurité.

Quels sont les critères d'achat d'une trottinette électrique pour éviter les accidents ?

Choisir une trottinette qui répond à vos besoins est le premier critère pour éviter les accidents. La fiabilité de l'appareil n'est pas à prendre à la légère. Par exemple, plus vous serez amené à faire des distances, plus le diamètre des roues devra être important. Cela vous assurera une bonne adhérence et du confort. Opter pour de bonnes suspensions n'est pas du luxe même si pour l'instant, elles sont plutôt l'apanage des modèles haut de gamme. Les suspensions permettent de faire face aux irrégularités du sol en minimisant les aléas. Un système de freinage efficace est obligatoire. Par ailleurs, il est important de bien choisir la taille de sa trottinette, cela permet une meilleure prise en main et un contrôle des mouvements de l'appareil. Il va sans dire que la trottinette doit être homologuée, c'est-à-dire qu'elle a le marquage réglementaire CE et un certificat de conformité. Cela sera obligatoire auprès de votre assurance en cas de problème.

Quelles sont les règles élémentaires de sécurité ?

Comme le dit le dicton « mieux vaut prévenir que guérir » et quelques règles de sécurité évitent bien des drames. Ces règles sont sensiblement les mêmes que pour circuler à vélo. Bien qu'elles ne soient pas obligatoires, des protections comme le casque, les genouillères, les gants sont vivement recommandées. En cas de collisions, elles peuvent faire toute la différence sur la gravité des blessures. Elles ne sont donc pas de simples accessoires malgré leur caractère facultatif. Par ailleurs, sauf dérogation municipale, les trottinettes électriques ont interdiction de circuler sur les trottoirs, et ce pour éviter les accidents avec les piétons. En cas de circulation autorisée sur les trottoirs, la vitesse ne doit pas excéder les 6 km à l'heure. De plus, il est impératif que le véhicule soit équipé d'un dispositif rétro-réfléchissant à l'arrière et latéral. De même, porter un vêtement réfléchissant est obligatoire. Vous serez ainsi visible des autres usagers de nuit ou en cas de visibilité réduite. Des éclairages supplémentaires peuvent être fixés sur le casque.

Doit-on s'assurer ?

Seule la responsabilité civile est obligatoire pour circuler à trottinette électrique, ce qui vous protège pour les dommages causés à autrui uniquement. Néanmoins devant l'augmentation des accidents, mais aussi la recrudescence des vols une assurance spécifique s'avère intéressante. En effet, si pour une raison quelconque vous endommagez votre trottinette, vous serez couvert.

Se protéger des accidents à trottinette électrique n'est pas une mission impossible. Il s'agit juste d'appliquer quelques règles simples et de faire preuve de vigilance tant pour l'achat que pour la conduite de l'engin.

Les meilleures techniques pour protéger votre trottinette électrique du vol

Si vous possédez une trottinette électrique, vous faites sûrement attention lorsque vous l'utilisez afin de pouvoir l’utiliser durant de nombreuses années. En revanche, il est important de faire attention à autre chose, c’est le vol. En effet, de nombreuses personnes se rendent malheureusement compte que leur trottinette électrique a été volée. Il s’agit là d’une situation que personne ne désire vivre, c’est pourquoi il faut trouver des solutions afin de se protéger contre le vol. Dans cet article, nous allons examiner certaines techniques pour protéger votre trottinette électrique contre le vol.

Choisir un bon antivol

L’une des solutions qui s’offrent à vous afin de protéger votre trottinette, c’est d’investir dans un bon antivol. En effet, lorsque vous laissez votre trottinette, si vous l'attachez avec un bon antivol, cela refroidira certainement les mauvaises envies des voleurs. Mais pour cela, il est important d’investir dans un antivol de qualité et certifié, par exemple les antivols en U, ou bien les antivols sous forme de chaînes. En plus de l’antivol, le point d’ancrage est également très important. En effet, lorsque vous attachez votre trottinette électrique, il est très important de fixer l’antivol sur un élément solide, comme une barrière, un poteau, etc. Cela réduit fortement le risque de vol.

Retirer la batterie de votre trottinette électrique

Si vous ne désirez pas investir dans un antivol, une autre solution s’offre à vous, c’est le fait de retirer la batterie de la trottinette électrique. Pourquoi cela ? Tout simplement parce que la batterie est l’un des éléments les plus chers sur une trottinette électrique. De plus, les voleurs ont souvent l’habitude de revendre les trottinettes électriques. Mais vendre une trottinette électrique sans batterie n’a aucun sens et n’inspire pas confiance aux potentiels acheteurs. Les voleurs le savent très bien, c’est pourquoi cette solution est tout à fait envisageable pour éviter le vol de votre trottinette électrique.

Choisir le bon endroit où poser sa trottinette

Une autre solution qui ne demande pas l’achat d’un système spécifique, c’est de bien choisir l’endroit où vous laissez votre trottinette électrique. Il est important de la laisser dans des endroits assez ouverts, et non dans des petites rues où les voleurs auraient la tranquillité pour s’emparer de votre trottinette électrique. Pour cela, vous pouvez vous renseigner afin de savoir si des vols ont déjà été commis dans les environs. De plus, il faut savoir que certains voleurs utilisent la méthode du repérage afin de connaître vos habitudes, et notamment à quel endroit vous déposez votre trottinette électrique, et quel est le moment où ils peuvent passer à l’action afin de pouvoir s’emparer de celle-ci. C’est pourquoi une solution simple consiste à changer vos habitudes, et notamment, de changer régulièrement l’endroit où vous posez votre trottinette électrique.

Comme nous l’avons vu, il existe plusieurs techniques afin de protéger sa trottinette contre le vol. Ces techniques peuvent être cumulées afin d’avoir encore plus de chance de ne pas se retrouver sans trottinette électrique. En effet, en utilisant un antivol, en retirant la batterie et en évitant les endroits à risques, vous offrirez la meilleure des protections à votre trottinette électrique.

Ce qu’il faut savoir sur les assurances des trottinettes électriques

Possédez-vous une trottinette électrique ? Cela est fort possible, puisque de nombreuses personnes ont suivi le mouvement de l’utilisation de la trottinette pour leurs déplacements en ville. En effet, il arrive systématiquement que l’on croise quelqu’un en trottinette lors de nos déplacements. Malheureusement, de nombreux accidents de trottinettes électriques ont eu lieu, c’est pourquoi des changements ont été effectués, notamment en ce qui concerne l’assurance. Dans cet article, nous allons d’ailleurs nous intéresser à ce qu’il faut savoir sur les assurances pour trottinettes électriques.

L’assurance pour trottinette électrique est-elle obligatoire ?

Il s’agit là de l’une des premières questions que l’on peut se poser concernant notre engin. Il est important de savoir que la réponse à cette question est oui. En effet, vu le nombre d’accidents recensés, il est désormais obligatoire d’assurer sa trottinette électrique. Si vous ne l’avez pas encore fait, nous vous invitons vivement à le faire, car en cas de contrôle, vous risquez d’être verbalisé pour non-assurance. Mais alors vers quelle assurance se tourner ?

Quelle est l’assurance à contracter pour sa trottinette électrique ?

Bien que vous ayez sûrement déjà souscrit à certaines assurances, sachez que celles-ci ne couvrent pas l’utilisation de la trottinette électrique. En effet, que ce soit l’assurance habitation, l’assurance auto ou même l’assurance civile, celles-ci ne peuvent pas être en lien avec l’assurance de votre trottinette électrique. Il est donc indispensable d’avoir une assurance responsabilité civile spéciale pour l’utilisation de votre trottinette. En effet, en cas d’accident, que ce soit avec une tierce personne ou du matériel, vous aurez besoin de cette assurance afin que les frais engendrés par l’accident ne soient pas complètement à votre charge. On voit donc toute l'importance d’une telle assurance, qui est de toute façon obligatoire. En plus de l’assurance responsabilité civile spécialement conçue pour l’utilisation de la trottinette, vous pouvez également contracter une assurance pour l’utilisation même de la trottinette électrique, pour une meilleure couverture. C’est ce que nous allons maintenant étudier.

Une meilleure assurance pour une meilleure protection

Comme vous le savez, les trottinettes électriques n’ont pas de plaque, et donc pas de numéros d’immatriculation. C’est pourquoi il est impossible de la rattacher à une assurance automobile. Les assureurs ont donc créé des assurances spéciales pour l’utilisation des trottinettes électriques. Celles-ci sont facultatives, mais permettent d’être mieux couverts en cas de dommage matériel, d’accidents individuels, ou encore en cas de vol. Il peut être vraiment bénéfique de souscrire à ce type d'assurances, puisque les trottinettes sont en vogue en ce moment, et certains ne se gênent pas pour les voler. Même s'il y a la présence d’un système antivol, certaines personnes arrivent tout de même à se défaire de ce système pour voler les trottinettes électriques.

Quel est le prix d’une assurance pour trottinette électrique ?

L’une des questions les plus importantes que l’on se pose quand on parle d’assurance en général, c’est le prix de celle-ci. Pour information, les contrats obligatoires les moins chers pour assurer votre trottinette électrique tournent autour de 5 euros par mois. Afin d’assurer votre trottinette électrique, il est bien de vous renseigner et de demander des devis à plusieurs compagnies d’assurances.

Nouvelles obligations de circulation pour les trottinettes électrique en 2022

L’omniprésente trottinette électrique n’en finit pas de diviser. Véritable révolution dans la micro-mobilité pour certains, obstacle dangereux et anarchique pour d’autres, elle déchaîne les passions. À présent, elle déchaîne aussi les législations visant à créer un terrain d’entente. Ces règles, déjà en vigueur en 2022, servent surtout à favoriser un vivre-ensemble, un partage plus respectueux de la voie publique, tout en remettant l’accent sur la sécurité. Fini de faire le cow-boy à trottinette, nous entrons dans l’ère de la e-mobilité responsable !

Règles s’appliquant aux propriétaires de trottinettes électriques

Tout dépassement de la vitesse limite de 25 km/h est passible d’une amende salée, très salée même. Il est question de la modique somme de 1 500 euros… il vaut donc mieux se tenir à carreau. Bien entendu, les trottinettes électriques sont bridées pour ne jamais dépasser cette vitesse. Mais de petits malins s’amusent à les débrider pour gagner en vitesse, sensations et risques. Cette pratique est désormais bel et bien interdite. 

Pour bien comprendre : si votre trottinette est capable de dépasser cette vitesse et dispose d’un mode « limite 25 », c’est interdit. Elle doit être irrémédiablement bridée. 

L’engin doit également être muni d’un phare avant, d’un phare arrière (rouge, bien entendu) ainsi que d’un klaxon, du moins un avertisseur sonore.

Pour finir, si vous possédez une telle trottinette, vous devez à présent souscrire une assurance civile obligatoire.  

Règles de circulation de base en trottinette électrique

C’est fait : il est bien interdit de circuler sur une trottinette électrique allumée sur les trottoirs – à moins que le maire n’ait donné une autorisation pour certaines zones spécifiques. Si vous devez emprunter un trottoir, alors éteignez le moteur et marchez en tenant votre trottinette à la main. Il en va de même pour circuler à l’intérieur des immeubles. 

En ce qui concerne le stationnement sur les trottoirs, celui-ci devient de plus en plus encadré. Vérifiez le règlement adopté par votre commune en la matière. 

Pour mieux comprendre : en agglomération, vous devez rouler sur les pistes cyclables, si elles sont disponibles, ou sur la chaussée (uniquement voiries limitées à 50 km/h maximum). Hors agglomération, vous devez rouler sur les pistes cyclables ou les voies vertes uniquement. 

Règles de sécurité à respecter

Tout d’abord, l’usage de la trottinette est interdit aux mineurs de moins de 12 ans. (Attention, à Bruxelles, c’est 16 ans) Ensuite, il vous est interdit de transporter un passager. Il est également interdit de porter des écouteurs, car vous devez toujours rester conscient de votre environnement.

Et concernant l’environnement : dès que les conditions de visibilité deviennent mauvaises, vous devez porter un gilet rétro-réfléchissant. 

Ces règles de circulation et de sécurité ont pour objectif de rendre l’usage de la trottinette électrique sécuritaire pour tous. En cas de collision, l’utilisateur est en danger, mais également les piétons et les cyclistes. Les blessures graves se multipliant, il était effectivement devenu nécessaire de sévir et de légiférer. Ainsi, des amendes sont prévues, mais les tarifs sont extrêmement disparates. De nombreuses infractions simples ne « coûtent » que 35 euros (absence de gilet, klaxon, port des écouteurs, transport de passager), tandis que d’autres, plus sérieuses, valent 135 euros (circulation sur le trottoir), mais celles concernant la vitesse limite sont nettement plus élevées (1 500 euros). La « championne » est l’absence d’assurance, son amende vaut 3 750 euros… mieux vaut investir dans une assurance avec responsabilité civile !